Tout savoir sur la fertilisation

La fertilisation du sol est indispensable dans les parcelles ou dans le jardin. La fertilisation permet de préparer le sol, le mieux possible à la culture de végétaux. Elle enrichit les sols par des amendements et fortifie les végétaux grâce à des engrais. L’objectif est de maintenir le rendement et la qualité des cultures. Certains sols sont naturellement plus fertiles que d’autres, mais même les sols riches en nutriments vont finir par s’appauvrir s’ils sont cultivés de manière intensive.

Notre expert jardin vous en dit plus en vidéo !

Qu’est-ce que la fertilisation ?

La fertilisation est un cycle normal de la vie végétale. C’est un processus qui permet de fournir à un environnement les éléments nécessaires au développement et à l’entretien de la plante. Les plantes poussent en puisant leurs ressources dans le sol, vivent, puis fanent en restituant ces éléments nutritifs au même endroit. Le fertilisant peut être un engrais ou un amendement. Il peut aussi être mixte (engrais et amendement).

La fertilisation a pour objectifs d’obtenir une meilleure fertilité, de meilleurs rendements, une meilleure qualité et tout cela à moindre coût et dans le respect de l’environnement. La fertilisation moderne vise à augmenter la qualité et la quantité des rendements tout en renforçant les végétaux concernés.

Elle permet à la plante de trouver tous les éléments dont elle à besoin pour son développement tel que : l’air, l’eau, les éléments nutritifs, qui sont indispensables et vont permettent aux racines de se développer correctement.

Comment les plantes se nourrissent ?

Pour comprendre à quoi sert la fertilisation, il faut comprendre comment se nourrissent les plantes. Pour se développer les plantes vont puiser dans la nature les éléments dont elles ont besoin, et qu’elles peuvent transformer, pour se nourrir. Les besoins des plantes évoluent au fur et à mesure de leur croissance. Elles vont utiliser de l’eau, de la lumière, du carbone, de l’oxygène et des éléments minéraux.

La plante absorbe les minéraux quand cela est nécessaire. Ils doivent être disponibles et en quantité suffisante. La croissance des plantes sera limitée et le rendement final sera réduit si les éléments ne sont pas disponibles. Les racines absorbent l’eau du sol riche en minéraux, qui monte directement dans la plante.

A quoi servent les engrais alors ?

Pour pouvoir cultiver la terre de manière durable et pour compenser l’appauvrissement de la terre, l’homme a inventé différents produits et engrais. Les engrais accompagnent la plante pendant sa croissance, la rendant plus résistante et augmentant la quantité des produits récoltés. Les engrais servent à reconstituer la réserve en nutrition des plantes et donc à fortifier les végétaux.

La plupart des engrais commercialisés sont des engrais complets, ils continent les 3 composants principaux de la nutrition des plantes : l’azote comme moteur de croissance utiliser pour faire pousser la plante, le phosphore pour stimuler la floraison et enfin la potasse pour la résistance des plantes aux maladies ainsi que sa rigidité, il joue un rôle très important pour la saveur et la qualité.

Les différents types de fertilisation

Les engrais peuvent être d’origines diverses, naturelle, chimique, utilisable en agriculture biologique etc… Ainsi, les engrais se répartissent en deux grandes catégories, les engrais minéraux principalement chimiques et les engrais organiques. Les engrais minéraux sont fabriqués par réactions chimiques, ils contiennent de l’azote et sont à base de produits extraits de gisements. Ces engrais peuvent être simples ou composés, notamment en azote, phosphore et potasse (engrais NPK). Les engrais minéraux sont faciles à utiliser, par épandage avec un bon rapport qualité-prix. Leur défaut est la pollution des sols et des nappes phréatiques lors d’utilisations intensives.

Les engrais organiques ont une composition assez bien équilibrée, ils sont plus naturels. L’avantage est qu’ils vont pouvoir être absorbés entièrement par les plantes sans résidus. Les engrais organiques sont fabriqués à partir de végétaux ou d’animaux comme : le compost, le purin, le fumier, les poudres d’algues ou d’os. Ils sont souvent biologiques mais attention à leurs provenances. Ils sont légèrement moins efficaces, plus chers mais moins nocifs pour l’environnement que les engrais chimiques.

Les engrais se présentent sous plusieurs formes :

  • Liquide, s’applique lors de l’arrosage et se dilue dans l’eau. Particulièrement utile pour les plantes en pot.
  • En granulés, destiné aux cultures de pleines terres. Il suffit de la saupoudrer autour de la plante et de griffer le sol pour les enterrer dans la terre.
  • En bâtonnets, qui permettent une fertilisation plus précise, notamment pour les plantes en pot.

Pour que le produit soit absorbé immédiatement, vous devez toujours bien arroser après avoir apporté de l’engrais. Ajustez le type d’engrais en fonction de votre sol et des besoins de votre plante.

Astuces FLORE&DI : attention ne jamais fertiliser une plante quand elle a soif ! Ne jamais surdoser et toujours respecter les doses indiquées.

Plus de conseils jardin et plantes